Reprise d’entreprise : les pistes pour financer votre projet

Conseils, Actualités

Vous en rêvez depuis plusieurs années et vous voilà prêt à vous engager dans la reprise d’une entreprise. Cependant, vous ne savez pas encore comment matérialiser ce projet ni comment faire pour le démarrer sans perdre du temps et de l’argent. La SOCAMA vous livre 7 pistes pour financer votre projet dans le cadre d’une reprise d’entreprise.

Réunir des fonds propres à partir de votre sphère privée et collaborative

Le cercle privé et familial

Rien de plus incontestable pour prouver votre motivation et votre investissement dans ce projet de reprise, que le versement d’un apport personnel. En revanche, veillez à ne pas placer 100 % de votre patrimoine dans le rachat d’une entreprise. 

Vous pouvez également solliciter une participation financière de la part de votre famille et de vos amis. Cela peut prendre la forme d’une donation, d’un prêt ou d’une participation au capital de votre future structure.  

Bon à savoir : les particuliers qui investissent dans la reprise d’entreprise peuvent bénéficier d’avantages fiscaux.

Le cercle collaboratif et participatif

Vous pouvez ouvrir votre entreprise à des investisseurs afin qu’ils puissent apporter des capitaux propres, très utiles lors de la reprise d’une société. Vous pouvez alors créer une société mère ou « holding de reprise ». Cet apport doit représenter environ 20 à 35 % du prix de vente de l’entreprise. Cela peut augmenter de manière significative selon la clientèle ciblée et le contexte économique.

Les campagnes de « crowdfunding », de « business angels » ou pour trouver un fond d’investissement sont très prisées des nouvelles startups, mais peuvent également être mises en place dans le cas d’une reprise d’entreprise. Cela vous permet de récolter des fonds en vous faisant déjà connaître.

S’adresser à l’État, à votre région ou à votre commune est une solution à laquelle nous ne pensons pas tout de suite. Ces établissements publics peuvent vous proposer des aides à chaque étape de la reprise d’entreprise. 

Solliciter un prêt

Une fois que vous avez fait le tour de votre entourage, il est temps de vous tourner vers des sources de financement plus éloignées.

Auprès du cédant

Autrement dit, la personne qui vous cède l’entreprise peut vous accorder un prêt que l’on appelle « crédit — vendeur ». Cette proposition est principalement faite lorsque le cédant connaît particulièrement bien le repreneur comme dans le cas de reprise par un héritier ou par un salarié d’une très petite entreprise. 

Auprès des banques

Dernière étape dans la recherche de financement : le prêt bancaire. Les banques exigent des garanties solides et un dossier complet. La durée est en moyenne de 7 ans et n’excède pas plus de 70 % du prix d’acquisition. Les Chambres de commerce et d’industrie (CCI) conseillent de négocier les taux, les frais de dossier et les garanties, et de ne pas se contenter de simples informations.

Reprendre une entreprise n’est pas une chose aisée, mais peut se transformer en challenge professionnel très attractif. Financer une reprise d’entreprise est une des premières choses à développer et à solidifier afin de pérenniser votre société. N’hésitez pas à explorer ces 7 pistes de financement pour une reprise d’entreprise sans surprises !

Prospection client : toutes les techniques à maîtriser

Prospection client : toutes les techniques à maîtriser

La prospection client est indispensable au développement d’une entreprise. Lorsque cette dernière est bien étudiée, elle peut constituer un levier efficace de croissance de votre clientèle. Mais pour y parvenir, certaines règles sont à respecter. Lesquelles ?...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous souhaitez en savoir plus ?

Remplissez le formulaire afin d’être recontacté par un de nos conseillers SOCAMA