Vous la cherchiez depuis longtemps, et enfin vous l’avez identifiée ! Dans le domaine d’activité qui vous intéresse, ni trop grande, ni trop petite et dynamique à votre image : votre future « boite ». Il reste dorénavant à financer votre reprise d’entreprise, mais comment ?

  • L’auto-financement

Vous avez économisé pendant plusieurs années et vous avez donc l’argent pour acheter votre société sans aucun emprunt. Ce mode de financement est adapté aux projets qui ne nécessitent pas de gros investissements et est idéal si vous préférez vous lancer seul.

  • Le financement participatif (ou crow funding)

Il consiste à mettre en contact des investisseurs et des porteurs de projet. Ces investisseurs participent au financement de votre projet et cela peut se faire sous différentes formes :

  1. Prêt (avec ou sans intérêts)
  2. Dons avec ou sans contrepartie et/ou récompense
  3. Investissement en capital

Le financement participatif est un mode de financement très en vogue et qui peut compléter ou remplacer un autre moyen de financement.

  • Le crédit vendeur

Le vendeur accepte qu’une partie du prix de vente lui soit payée plus tard. C’est une marque de confiance forte qu’il vous porte. Le crédit vendeur peut compléter un prêt bancaire. Le crédit vendeur se rembourse souvent annuellement. Attention à ne pas l’oublier dans votre compte de résultat prévisionnel !

  • Le prêt bancaire

La banque est le partenaire privilégié dans la réalisation de votre projet de reprise d’entreprise.

Votre banque peut vous accorder un prêt bancaire professionnel sur une durée qui est en principe au maximum de 7 ans.

Ce prêt bancaire sera le plus souvent assorti de garanties, garanties qui peuvent être :

  1. Une caution personnelle
  2. Une caution d’un organisme mutuel de caution  (exemple SOCAMA Auvergne Rhône Alpes)
  3. Un nantissement de fonds de commerce
  4. un nantissement de titres
  5. …..

Pour solliciter un prêt bancaire, il faut être en mesure de présenter son projet de façon détaillée à son futur banquier, de justifier les hypothèses que l’on a retenues et de le défendre.

Le prêt bancaire vient compléter les fonds propres, c’est-à-dire l’apport que vous allez effectuer pour financer votre projet. Il faut être vigilant à ce que les 2 sources de financement ne soient pas déséquilibrées.

Si toutefois votre apport est insuffisant, vous pouvez solliciter un prêt d’honneur.

  • Le prêt d’honneur

C’est un prêt à 0 %, sans garantie et sans caution personnelle accordé par une plateforme Initiative au porteur de projet. Le prêt d’honneur vient renforcer votre apport et renforcera votre crédibilité auprès de la banque. Il permet également de bénéficier d’un accompagnement personnalisé dans la préparation de votre projet, mais aussi d’échanges avec des professionnels qui pourront challenger votre dossier.

Dans un projet de reprise, il est primordial de ne pas minimiser les besoins financiers. Il faut analyser précisément tous les besoins éventuels de l’entreprise afin d’être dans l’anticipation.

La préparation d’un tel projet peut sembler longue, mais plus elle aura été minutieuse, plus vous saurez défendre vos idées et convaincre vos partenaires de vous accompagner !

Centre de préférences de confidentialité

      Necessary

      Advertising

      Analytics

      Other